Lettre ouverte au docteur Jean-Michel Gouffrant

Publié le par assofadjen

Le 24 mars 2012, le docteur Jean-Michel Gouffrant, chirurgien des arènes, tenait une conférence à la salle polyvalente de Sainte-Eulalie-en-Born, près de Mimizan, dans le département des Landes, sur le sujet "Arguments à apporter aux antis".
L'association Fadjen, taureau anti-corrida assistait de manière incognito à cette conférence.
Suite de la conférence du docteur Gouffrant, l'association décide de lui adresser une lettre ouverte.

 

 _________________________________

 

 

 

 

 

 


 

Lettre ouverte au docteur Jean-Michel Gouffrant.

 



                                                                                              La Boussac, le 30 mars 2012

Monsieur,

Lors de votre conférence du 24 mars dernier à Sainte-Eulalie-en-Born sur le thème « arguments face aux antis », deux représentants de l’association « Fadjen, taureau anti-corrida » étaient présents, très attentifs quant aux arguments que vous alliez développer.

Nous ne relèverons pas point par point tous les arguments que nous-même pourrions si facilement contrer, il faudrait refaire la conférence dans son ensemble.
Toutefois, quelques points méritent tout particulièrement un arrêt sur image.

Les comparaisons entre les espèces, poids et tailles, pour expliquer que les instruments utilisés lors d’une corrida ne sont que peccadilles feraient sourires s’il ne s’agissait d’un sujet aussi grave que celui de la torture d'un animal.
Comment pouvez-vous comparer une banderille avec une aiguille à transfusion sanguine, une fois réduite à l’échelle humaine ?
Même si l’argument tenait la route sur le rapport taille/volume, il ne la tiendrait pas sur la forme de la dite aiguille. Une aiguille à transfusion ne possède pas d’ardillon l’empêchant de ressortir. On ne court pas avec une aiguille à transfusion plantée dans le bras (encore moins avec six aiguilles plantée en différents endroits du dos, déjà meurtri par une blessure).

Pareil pour la pique. Equivalante à 2 cm enfoncés chez l’homme. Vous n’êtes pas sans ignorer que la pique, de par sa force coupante, le mouvement donné bien souvent de manière exagérée par le picador, pénètre la chaire du taureau au-delà de la garde "la cruceta", déchirant la chaire en ressortant, après avoir, quand la trajectoire de la pique est mauvaise, ce qui arrive souvent, rompu une masse importante de tendons. Une chaire humaine déchirée, même par 2cm, dans les conditions de la pique, et ce dans le haut du dos souffrirait énormément, comme souffre celle du taureau.(La pointe d'un tournevis mesure à peu prêt 2 cm)

Si la pique ne fait pas mal, si les banderilles ne font pas mal, si leur action à toutes est minime…. Quel intérêt de blesser le taureau avec?


Quitte à faire des comparaisons, pourquoi ne pas avoir été jusqu’au bout : quand vous déclarez que le taureau produit plus de béta-andorphines que l’homme, pourquoi ne pas ramener les quantités produites par l’un et par l’autre au rapport quantité/poids ? Vous nous avez expliqué, entre autre, que la pique est indispensable à la corrida, pour que la douleur qu’elle provoque incite le taureau à charger.
Vous nous avez expliqué dans le même temps que le taureau charge tout ce qu’il ne connaît pas, tout ce qui lui fait peur, et quand il a un maître, tout ce qui n’est son maître.
Ne trouvez-vous pas ces deux explications contradictoires ? Si le taureau charge tout comme vous l’avez dit, pas besoin de la pique.


Vous expliquez également que la pique correspond pour le taureau à une « bénéfique saignée » qui lui permet de mieux respirer.
Le discours pros-corrida est traditionnellement de dire que la pause des banderilles permet au taureau de se ressourcer après la pique. Le taureau aurait donc besoin de se ressourcer de quelque chose qui lui est bénéfique ?

Le taureau souffre psychiquement quand il se sent dominé, vous l’avez dit. Vous ajoutez que la soumission n’existe pas chez le taureau, mais qu’une corrida représente pour lui 15 mns de domination. 
Ce qui revient à dire que le taureau souffre psychiquement durant la corrida, chose que dénient les pros-corrida.


Nous soulignerons enfin que le motif évoqué pour soutenir la thèse que la corrida est un spectacle adapté aux enfants est particulièrement fallacieux. Ne pas cacher la mort aux enfants est une chose (l’animal de compagnie qui meurt permet dans la plupart des foyers actuels d’expliquer la mort aux enfants, et ce, même dans les villes), lui montrer en direct comment on tue un animal après l’avoir torturé pendant près de 20 mns est une démarche totalement différente, qui ne contribue pas à l’équilibre psychologique ou sexuel de l’enfant futur adulte, mais qui contribue grandement à banaliser la violence gratuite.

Nous passerons sur les autres points abordés, pour que cette lettre ne soit pas sans fin. Nous n’expliquerons donc pas la différence entre un herbivore et un carnivore, malgré le fait que vous nous les ayez présentés comme semblables, à l’aide d’une série de photos. 
Nous ne relèverons pas d’avantage votre facilité à minimiser l’intensité d’une action en choisissant de la représenter par une photo arrêtée au moment qui vous convient.
Nous ne nous poserons pas non plus la question de savoir comment un éleveur de taureaux peut survivre financièrement avec des animaux passant, comme vous nous l’avez dit, leur temps à se battre et s’entretuer ? (Précision apportée par vous : les plus forts tuent les plus faibles. Original…)
Etc… etc…

Nous conclurons simplement en parlant des quelques questions posées par une personne de l’assistance, notamment au sujet du taureau « qu’auraient les antis, et qui se promènerait quelque part en Bretagne ».
Christophe Thomas, propriétaire de ce taureau nommé Fadjen, était le mieux placé pour vous demander ce que vous pensiez de ce taureau anti-corrida, ce qu’il s’est donc permis de faire. Vous nous avez particulièrement surpris en répondant que Fadjen n’existe peut-être pas, puisque personne ne l’a jamais vu. Plusieurs personnes présentes ce samedi à votre conférence l’ont pourtant rencontré l’année dernière, la veille de la corrida, pendant la manifestation, et le jour de la corrida en ville. 
D’ailleurs, plusieurs échos nous sont parvenus, quant à sa présence et à son comportement, ressentis en totale contradiction avec vote description du  taureau espagnol.

Cordialement,

      Le président                                                        La trésorière
Christophe Thomas                                                Catherine Roncier   



                                                                                                logo pour articles

                                             

 

 

                                                                                        www.sauvons-un-taureau-de-corrida.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

willow(Isa) 08/09/2012 14:15

le ton du commentaire de Jean-Michel Gouffrant est pathétique ! on dirait un mauvais perdant qui , n'ayant plus d'arguments intelligent pour justifier sa passion, fait preuve d'un côté "donneur de
leçon" envers son opposant, ou essaie de lui jeter un sort. C'est une manière bien peu honorable d'essayer de garder bonne face ! mais en vain ..... ne pas avoir le courage de dire "oui, même s'il
y a barbarie, je n'y renonce pas , je n'ai pas suffisamment de respect pour l'animal pour m'en passer, l'argent est plus important que la vie d'un taureau " ...serait tout aussi choquant pour nous
les antis, mais bien plus honnête de sa part ! et je me pose une question finalement : y a t-il avec ce genre d'individu un dialogue possible ? ...là , je commence à douter .....mais comme on dit,
y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis ...continuons d'espérer ....

willow(Isa) 08/09/2012 14:01

excellent article ! je suis heureuse de voir qu'il y a des gens qui luttent de façon constructive pour abolir les souffrances animales faites par l'homme . Merci

Lepee 06/09/2012 23:49

quel importance ....
ce Monsieur est Docteur d’arène, alors une question pour lui, comme docteur, vous vous intéresser aux toros de combats (ça n'existe pas mais soit).
n est ce pas une sorte de tricherie (comme vous en êtes habitués) a vous substituer a un vétérinaire qui est mieux placer que vous pour répondre sur le sujet...est qu'un vétérinaire peut juger de
la douleur, du ressentis du torero??

gouffrant jean-michel 06/08/2012 17:20

Je découvre ce jour cette lettre ouverte me concernant,et je dois dire que je suis étonné de la malhonnêté de Christophe Thomas qui n'a pas eu le courage de publier ma réponse.J'ai rencontré
Ch.THOMAS lors d'une conférence,gentil,courtois,mais je l'ai prévenu qu'1toro de combat peut être apprivoisé mais reste dangereux .Il met en danger la vie d'autrui en le promenant comme il le fait:
si son toro tue un jour quelqu'un ou un enfant dans une école,(puisqu'il le promène inconsciemment dans des écoles,attaché par une corde, )il devra être poursuivi pour assassinat( avec ou sans
préméditation) maintenant qu'il est prévenu par ce courrier, comme je l'ai amicalement mis en garde lors de notre rencontre.Dont acte.Por favor, Thomas,reste prudent, ton toro est encore trés
jeune.....

assofadjen 30/08/2012 22:24



Bonjour Monsieur
Gouffrant, 
En effet j'ai décidé de ne pas
publier votre lettre après discution avec les membres du bureau. 
Car nous avouons que nous ne savions
pas comment faire pour diffuser votre réponse, vu qu'elle ressemblait plus à une correction de rédaction. 
Je ne pense pas que vous auriez
apprécié qu'on mette un scan de cette lettre sur le blog. 

Dans un des lien suivant vous verrez
qu'on aborde la lettre rapidement et qu'on y mentionne notre rencontre à La Rochefoucault en mettant bien l'accent sur le fait que vous avez commencé votre conférence en me présentant à toute
l'assemblée. 
http://assofadjen.over-blog.com/article-fadjen-taureau-anti-corrida-a-la-rochefoucauld-106976221.html


En ce qui concerne la véracité de la
race de Fadjen, je pense que vous êtes le mieux placé ainsi que tous les aficionados du monde taurin pour nous dire si Fadjen est un taureau Espagnol ou pas.
En tout cas Julien Lescaret l'a
reconnu en tant que taureau Bravo sans hésitation et sans équivoque. A moins que vous remettiez en question l'expérience d'un tel torero reconnu par ses pairs, Fadjen est bien un taureau Espagnol
!!!!!!!!!!!


En ce qui concerne la dangerosité de
Fadjen lors de ses sorties, vous n'avez pas à vous inquiéter pour ça. Je suis quelqu'un de responsable et je sais quand Fadjen est sortable ou pas et quand il est temps de renter au champ. Toute
cette connaissance à été accumulée au fil du temps.
24h24 pendant 3 semaines avec un
taureau ça créé plus que des liens. (Périple en Bretagne)


Périple en Bretagne
:

http://www.youtube.com/watch?v=00bFr3gnDus



Catherine Longuépée 20/06/2012 19:20

Dieu merci, des vétos ont un cerveau, eux, et pas juste une mémoire pour réussir les examens!!
voici juste deux liens de sites de vétérinaires d'aplombs dans leurs têtes (et lire les livres d'élisabeth hardouin fugier pour voir la réalité, sans oublier le site de Jérôme Lescure (minotaure
films)avec des vidéos à éplucher...

les vétos français: http://www.veterinaires-anticorrida.fr/

les vétos espagnols: http://www.avat.org.es/

assofadjen 03/09/2012 11:07



Il y a ce site aussi qui est interessant.
Grace à la traduction en ligne nous avons acces à deaucoup d'info étrangère.